CD / DVD / Livres Christiane Karg & Romina Basso
CD / DVD / Livres

Christiane Karg & Romina Basso

26/04/2017

Handel : Mitologia

Parnasso in festa, Semele, Hercules, Apollo e Dafne, Atalanta, Arianna in Creta, Partenope, Cantate HWV 119

Il Complesso Barocco, dir. Alan Curtis

1 CD Deutsche Harmonia Mundi 88875199812

Alan Curtis, qui nous a quittés le 15 juillet 2015, dans sa 81e année, était un fervent promoteur de l’opéra baroque et un infatigable serviteur de Haendel. Gravé en mai 2012, en studio, et publié à titre posthume, ce programme d’airs et de duos constitue un bel hommage à sa mémoire.

Autour d’une thématique s’intéressant aux personnages d’inspiration mythologique dans l’œuvre de Haendel, on retrouve ici, pour le bon comme pour le moins bon, les traits caractéristiques du claveciniste et chef américain : son goût pour les œuvres peu connues (la cantate Echeggiate, festeggiate, numi eterni, conservée seulement de façon fragmentaire), son érudition, sa parfaite connaissance du style, mais aussi sa manière souvent trop placide de diriger, qui pouvait frôler l’ennui quand elle n’était pas sauvée par des chanteurs excellemment choisis.

L’air qui ouvre le disque, sorte d’incantation syllabique où la muse Calliope laisse éclater sa colère, fait ainsi entendre un orchestre aux accents d’une vivacité inhabituelle. Mais ce n’est que feu de paille, et l’ensemble Il Complesso Barocco abandonne rapidement son rôle d’acteur du drame pour retrouver celui d’accompagnateur stylé, d’autant que la prise de son, centrée sur la mise en valeur des voix, le positionne en retrait.

Ce sont donc Christiane Karg et Romina Basso qui éclaboussent cet enregistrement de leur talent, les airs les plus souvent gravés (la scène de folie de Dejanira dans Hercules, par exemple) ne donnant jamais la sensation d’une « version de plus ».

On a davantage l’habitude d’entendre la soprano allemande dans un répertoire allant de Haydn à Richard Strauss, mais elle se plie à la perfection à l’exercice « baroque ». L’investissement dramatique n’est jamais pris en défaut, le timbre est chaud, les graves solides, et le redoutable « No, no, I’ll take no less » de Semele révèle une remarquable longueur de souffle. On aimerait parfois un peu plus de lumière (Apollo e Dafne), mais on ne peut que souhaiter que Christiane Karg revienne à ce répertoire dans le futur.

Romina Basso, en revanche, est une grande habituée de Haendel. On retrouve sans surprise l’engagement de la mezzo italienne, son sens du mot et sa précision dans les vocalises. En particulier dans les airs, il faut le reconnaître, car les trois duos (Atalanta/Meleagro, Arianna/Teseo, Minerva/Giove), aux enjeux dramatiques moins forts, séduisent sans complètement captiver.

Nous ne serions pas surpris que les archives d’Alan Curtis recèlent d’autres enregistrements n’attendant que d’être publiés. S’ils sont de cette qualité, nous ne pouvons que nous en réjouir.

PHILIPPE GELINAUD

Pour aller plus loin dans la lecture

CD / DVD / Livres Boito : Nerone

Boito : Nerone

CD / DVD / Livres Carlo Vistoli : La Lucrezia

Carlo Vistoli : La Lucrezia

CD / DVD / Livres Prestigieux Jules César à Paris

Prestigieux Jules César à Paris