CD / DVD / Livres Delalande & Destouches : Les Éléments
CD / DVD / Livres

Delalande & Destouches : Les Éléments

24/06/2016

Étienne Bazola (Le Destin, Neptune, Valère, Le Berger)
Eugénie Lefebvre (Vénus, Leucosie, Une Heure, L’Amour, Pomone)
Élodie Fonnard (Doris, Junon, Émilie)
Ensemble Les Surprises, dir. Louis-Noël Bestion de Camboulas

1 CD Ambronay AMY 046

 

Michel Richard Delalande (1657-1726) et André Cardinal Destouches (1672-1749) : deux musiciens d’influence, qui ont accumulé les charges officielles sous les règnes de Louis XIV et Louis XV. Entre autres charges, le premier occupa celle de sous-maître de la Chapelle, et de compositeur et maître de musique de la Chambre ; le second suivit ses traces, inspecteur général, puis directeur de l’Académie Royale de Musique.

En 1721, tous deux unissent leurs talents pour un « opéra-ballet », Les Éléments, représenté aux Tuileries – à l’instar de son auguste arrière-grand-père, le jeune Louis XV, âgé de 11 ans, danse et participe à l’Épilogue. En 1725, l’Académie accueille l’ouvrage, sans l’Épilogue mais avec des modifications dans la dernière « entrée ». Des doutes subsistent sur la part prise par chacun des deux auteurs dans cette création : à coup sûr, l’Ouverture est de Delalande, et peut-être une partie des chœurs ; les récitatifs et les airs porteraient plutôt la marque de Destouches.

Dans cet enregistrement en première mondiale, réalisé en studio, du 8 au 12 novembre 2015, Louis-Noël Bestion de Camboulas et l’Ensemble Les Surprises donnent, suivant une coutume courante à l’époque, une version « de salon », destinée à des lieux de taille modeste, que ce soit à la cour (pour les « Concerts de la reine », par exemple) ou dans des demeures privées. Trois chanteurs (solistes, mais aussi chargés des parties chorales), onze instrumentistes : il n’en faut pas plus pour que l’évocation soit concluante et que l’imagination s’envole.

Car ce Prologue et ces quatre « entrées » sont de bout en bout un délice, et le succès qu’ils obtinrent est amplement justifié. Descendus de leur piédestal, les dieux, ici, ont presque figure humaine. Une fois passé le Chaos initial, le périple conduit du palais de Neptune (L’Eau) à celui de Junon (L’Air), puis au temple de Vesta (Le Feu, seule « entrée » à offrir un semblant de contenu dramatique, la jeune Émilie, charmée par le propos de Valère, ayant laissé le feu sacré s’éteindre), enfin aux jardins fruitiers de Pomone (La Terre).

Sarabandes, menuets, passepieds, musettes ajoutent à l’agrément du voyage – le petit effectif permet de souligner le jeu des timbres. Hautbois, traversos, flûtes à bec s’en donnent à cœur joie, et même les castagnettes ! Les airs sont gracieux, délicats, les mélodies élégantes – on se laisse prendre au doux balancement de « La mer était tranquille », à la joliesse du duo « Heures favorables », aux nuances plus sombres du face-à-face Émilie/ Valère.

Les voix fraîches et claires, le chant aérien -d’Élodie Fonnard et celui plus corsé d’Eugénie Lefebvre séduisent, tandis que le baryton Étienne Bazola est aussi à l’aise dans l’autorité que dans la douceur. On aimerait un soupçon de souplesse supplémentaire chez Louis-Noël Bestion de Camboulas, qui a parfois tendance à accentuer inutilement la scansion rythmique, mais sa direction a du relief et de l’allure.

L’Ensemble Les Surprises porte d’autant mieux son nom qu’il attire l’attention sur une partition ravissante.

MICHEL PAROUTY

Pour aller plus loin dans la lecture

CD / DVD / Livres Vivaldi surprenant

Vivaldi surprenant

CD / DVD / Livres Siberia réussit son entrée au catalogue DVD

Siberia réussit son entrée au catalogue DVD

CD / DVD / Livres Florian Sempey et Marc Minkowski complices

Florian Sempey et Marc Minkowski complices