CD / DVD / Livres Ian Bostridge : Beethoven, Songs and Folk...
CD / DVD / Livres

Ian Bostridge : Beethoven, Songs and Folksongs

18/03/2020

Après sa vingtaine de récitals antérieurs en CD, qui ont donné lieu, y compris dans ces colonnes, à d’étonnantes oscillations du jugement, Ian Bostridge aborde pour la première fois Beethoven, opportunément en cette année anniversaire, et sur un terrain où la doxa est peut-être moins contraignante que pour Schubert ou Wolf.

Programme très soigneusement composé, et qui nous épargne le respect, parfois teinté d’ennui, que peuvent engendrer les intégrales ou les éditions trop exclusivement philologiques. Une fois passé le cycle de la « Bien-aimée lointaine » (An die ferne Geliebte op. 98), donné en amorce quasi obligée, avec brio et sans maniérisme, deux parties se suivent.

La première est un panachage picorant sans souci de la chronologie, mais en entrecroisant habilement les ambiances contrastées, du rire aux larmes, avec des pièces imposantes, comme Adelaide (1796) ou, plus rare, Sehnsucht, en quatre parties (1808). Pour conclure sur cette étrange Resignation (1812), au fond du désespoir, mais en ré majeur, et illuminée de par la voix claire et légère du ténor, qui en dit beaucoup sur la personnalité du compositeur.

En seconde partie, huit des quelque cent trente chansons populaires en langue anglaise, harmonisées pour piano, violon et violoncelle (1810-1816). Pour conclure sur la pirouette humoristique de la Marmotte (1792), qui donne en refrain une chanson savoyarde, mais dont le texte est bien de Goethe : tout un symbole.

Dans la première partie, Ian Bostridge témoigne une nouvelle fois d’une intelligence du texte superlative, comme de la parfaite maîtrise des sons filés. Et malgré les réserves minimes qu’on peut faire, çà et là, sur son homogénéité, la beauté pure du timbre (particulièrement dans un haut médium irrésistible) fait le reste.

Dans la seconde, les jeunes, mais déjà célèbres, violoniste norvégienne Vilde Frang et violoncelliste germano-français Nicolas Altstaedt contribuent à donner une couleur, une verve étourdissantes à ces Folksongs dont on sait l’importance pour Beethoven.

Dans les deux, et avec une excellente prise de son (l’enregistrement a été réalisé en studio, en octobre 2019), Antonio Pappano, partenaire de longue date du ténor, témoignant de sa fidélité comme de sa haute estime, est de nouveau un accompagnateur de première force. Son discours fluide, semblant couler de source, suffirait à parfaitement équilibrer, pour ceux qui s’en lassent ou s’en irritent parfois, l’extrême sophistication du chant.

Plus encore qu’un pur plaisir d’écoute, qu’on ne voudra pas interrompre une fois commencée, c’est un regard neuf et aigu sur le compositeur qui nous est ainsi offert, avec intelligence et sensibilité : on ne voudra pas s’en priver.

FRANÇOIS LEHEL

Pour aller plus loin dans la lecture

CD / DVD / Livres Boito : Nerone

Boito : Nerone

CD / DVD / Livres Carlo Vistoli : La Lucrezia

Carlo Vistoli : La Lucrezia

CD / DVD / Livres Prestigieux Jules César à Paris

Prestigieux Jules César à Paris