Juan Diego Florez (Werther) – Audun Iversen (Albert) – Cheyne Davidson (Le Bailli) – Martin Zysset (Schmidt) – Yuriy Tsiple (Johann) – Anna Stéphany (Charlotte) – Mélissa Petit (Sophie)

Kinderchor und Chor der Oper Zürich, Philharmonia Zürich, dir. Cornelius Meister. Mise en scène : Tatjana Gürbaca. Réalisation : Michael Beyer (16:9 ; stéréo : PCM ; DTS HD Master Audio)

2 DVD Accentus Music ACC 20427 & 1 Blu-Ray ACC 10427

À l’occasion de sa reprise récente à l’Opéra National du Rhin, Jean-Luc Macia a souligné les qualités de cette production de Werther (voir O. M. n° 38 p. 52 d’avril 2018). En regardant la captation vidéo de sa création zurichoise, en avril 2017, j’ai été, moi aussi, séduit par la vision « psychanalytique» de Tatjana Gürbaca, qui réalise une mise en scène forte, radicale, très éloignée des approches romantiques ou post-romantiques traditionnelles.

Le monde clos de Wetzlar nous est rarement apparu aussi nettement, avec son vernis de surface et ses craquelures intimes. Dans cette unique pièce où tout semble si bien rangé, quelle place peut-il y avoir pour la poésie, pour l’amour, pour le rêve ? Si les costumes sont actuels, rien, sur le fond, ne vient trahir la force dramatique du roman de Goethe. Fort bien filmée par Michael Beyer, cette approche décapante ne saurait certes plaire à tous. On aurait grand tort, pourtant, de ne pas y prêter attention.

De toute évidence, c’est le Werther de Juan Diego Florez qui a motivé la gravure de ce DVD. Après l’avoir chanté en version concertante, à Paris, puis scénique, à Bologne, le ténor péruvien se montre ici parfaitement maître d’un rôle qui constitue une étape importante dans sa carrière. Les inquiétudes que pouvait susciter son incursion dans ce répertoire, plus lourd que celui qui a fait sa gloire, sont vite balayées. La passion amoureuse, autant que les tentations suicidaires, sont bien présentes dans son interprétation qui frappe, en même temps, par sa mesure. Tout est exactement en place, sans la moindre baisse de régime.

L’émotion naît aussi de cette fragilité apparente qui réussit à vaincre tous les obstacles. Si un « Pourquoi me réveiller » extatique appelle aussitôt les applaudissements, les moments d’exaltation trouvent aussi une vibration nouvelle, grâce à ce chant aussi raffiné que maîtrisé. Plus proche de Tito Schipa que de Jonas Kaufmann, Juan Diego Florez conquiert, avec ce témoignage, une place de choix au sein de l’abondante discographie/vidéographie de Werther.

Ses partenaires féminines ne souffrent en rien de son imposant voisinage. Avec une constante dignité de ton, Anna Stéphany traduit toute la complexité de Charlotte, personnage fait de retenue et de révolte. Stricte discipline et chaleur de l’expression se retrouvent dans son jeu comme dans son chant. Très bien mise en valeur, elle aussi, par la mise en scène, Mélissa Petit donne un relief inhabituel à Sophie qui, ici, n’est plus un simple bibelot, charmant mais un peu niais.

Déjà présent dans l’intégrale CD réalisée à Londres, sous la direction d’Antonio Pappano, avec Rolando Villazon et Sophie Koch (Deutsche Grammophon), Audun Iversen reprend les habits d’Albert avec une rigidité inchangée. On lui reconnaîtra, néanmoins, comme à tous ses partenaires, une prononciation irréprochable.

Qualité pas si fréquente, qui constitue un atout supplémentaire pour cette représentation, dirigée sobrement et efficacement par Cornelius Meister. Le chef -allemand sait trouver de justes équilibres entre les diverses composantes d’un opéra à la fois français, latin et germanique.

Mise en scène, distribution et orchestre contribuent ainsi à donner à ce Werther zurichois des couleurs parfois inattendues, mais jamais banales. Le DVD filmé à l’Opéra Bastille, avec Jonas Kaufmann et Sophie Koch, sous la baguette de Michel Plasson et dans la mise en scène « classique » de Benoît Jacquot, demeure incontournable (Decca). Mais le nouveau venu s’impose comme un complément à bien des égards indispensable.

PIERRE CADARS

Pour aller plus loin dans la lecture

CD / DVD / Livres Boito : Nerone

Boito : Nerone

CD / DVD / Livres Carlo Vistoli : La Lucrezia

Carlo Vistoli : La Lucrezia

CD / DVD / Livres Prestigieux Jules César à Paris

Prestigieux Jules César à Paris